1974


Pour l'année 1974, seulement quelques nouveautés chez Simca. La 1000 ne change pas, mais la marque essaie de revenir sur le devant de la scène avec une "opération vérité consommation", réponse de la marque à la crise pétrolière. Chacun des modèles sont testés, mais cette opération ne sera pas exploitée commercialement, et pour cause : la voiture la moins gourmande vendue par la marque s'étant avéré être la Matra Bagheera ... Modèle trop peu retable aux yeux de la firme qui aurait surement préférée la victoire de la gamme 1301/1501 qui aurait permis de relancer cette dernière.

Pour la 1100, fin septembre 1973, la berline 4 portes LS 5 CV est supprimée, tout comme la Spéciale, en version 2 portes. Mais 2 nouveaux modèles font leurs apparitions : la fameuse 1100 TI (jantes aluminium, 4 feux longues portés, compte tour, frein à disques de Rallye 2 à l'avant, moteur 82 ch, etc...) et le break 1100 Spécial (même équipements que la berline 4 portes Spéciale, sauf pneus 155 SR 13, au lieu des 145x13 sur la berline). La GLS s'offre un nouveau tissu d'intérieur en tissu bleu gratté, la VF2 est livré de série avec un servofrein (et non plus en option), un système de réglage de la hauteur des phares et des roues renforcées.

En septembre 1973, la gamme 1301/1501 retrouve la 1501 Spéciale, en finition berline et break équipées d'une mécanique 1 475 cm3 de 73 ch et des équipements de la 1301 Spéciale, de plus les badges précisant le niveau de finition et le moteur du véhicule sont supprimés, de nouveaux badges incluant SIMCA et le type de la voiture les remplaçant. La puissance de la 1301 Spéciale revient à 67 ch, elle adapte une console centrale sur son tunnel de transmission et un alternateur, en lieu et place de la dynamo.

Toujours fin septembre 1973, les 160/180 adoptent des vides poches sur l'assise des sièges avants, une baguette chromée avec un monogramme Chrysler sur la planche de bord, et les 160/180 peuvent maintenant recevoir des phares à ampoules à iode en option (de série sur la 2 litres Automatic).

De plus, La 1100, se décline maintenant en de nouvelles versions plus économiques à partir de février 1974, la LE (moteur 944 cm3 de 48 ch et équipements de la LS) et la GLE (moteur 944 cm3 de 48ch, équipements de GLS et servo-frein de série). Puis en mars, apparait la ES (moteur 1 118 cm3, finition de la Spéciale mais enjoliveurs de GLS, et boite semie-automatique en option.

Malgré tous ces efforts la production chute violemment, la faute au choc pétrolier qui a freiné la consomamtion des ménages, surtout en ce qui concerne l'automobile.